La Terrifiante Histoire et le Sanglant Destin de Hansel & Gretel [ou tout ce que vous ont toujours caché – ou pas – les frères Grimm]

Titre du livre : La Terrifiante Histoire et le Sanglant Destin de Hansel & Gretel

Titre VO : A Tale Dark & Grimm, book 1

Auteur : Adam Gidwitz

Traductrice : Alice Delarbre

Genre(s) du roman : Contes

Public visé : Les jeunes et les moins jeunes – âmes sensibles s’abstenir…

Édition : Hachette Romans

Parution originale : 2014 (2010 pour la version originale)

Nombre de page : 248

hanselgretel

De quoi il est question : De la véritable histoire de Hansel et Gretel. Pas la version toute gentille que vous racontait votre mère-grand, votre mère-tout-court ou votre mère-non-pas-mais-soeur-adorée-oui, non, la vraie de vraie, celle que l’on vous a cachée par peur que vous fassiez des cauchemars, celle sanguinolente à souhaite et floupouillante comme pas deux qui vous fait craindre votre propre ombre. Vous voyez ? Oui, celle-là, exactement. Comment ça vous ne voulez pas la lire ?! Petites natures…


AVIS :

J’ai un aveu à faire, j’aime les contes de fées. Voilà, c’est dit. Pourtant, cette version des contes des frères Grimm m’était complètement inconnue avant qu’une de mes collègues, voulant de toute évidence, soit m’instruire et m’élever l’esprit, soit m’empêcher de dormir le soir, m’ait fourgué ce livre entre mes mains et obligé de le lire. Je l’en remercie d’ailleurs, rien ne vaut mieux qu’une bonne nuit blanche, un bon livre de contes entre les mains.

Car oui, je le confesse, j’ai adoré voir Hansel et Gretel souffrir. Mais comme je suis, en plus, sadique, j’ai aussi regretté qu’ils ne soient pas un peu plus malmenés. Avant de me jeter la pierre, de me traiter de sans cœur, laissez-moi expliquer le pourquoi du parce que. Après seulement, vous pourrez me lapider. Je suis, de toute façon, protégée par un écran bien solide (enfin… j’espère).

la-terrifiante-histoire-et-le-sanglant-destin-de-hansel-et-gretel-531617

Donc parlons de La Terrifiante Histoire et le Sanglant Destin de Hansel & Gretel, qui est un titre bien trop long à écrire. Il s’agit, bien sûr vous l’aurez compris, d’une réécriture de certains contes des frères Grimm, mais avec cette particularité que Hansel et Gretel sont les héros de tous les contes. Car leur histoire ne commence pas avec leur destruction de la maison d’une brave boulangère (certes, cannibale, certes), et ne s’arrête pas après le meurtre abominable d’une vieille dame ayant pris soin d’eux. Non, ça on l’a tous lu ou entendu : « Voilà un petit conte bien ficelé. Le crime dans l’histoire, oui, le crime, c’est que ce soit la seule partie connue de l’histoire de Hansel et Gretel. » Comme vous pouvez en témoigner, Adam Gidwitz ne veut pas s’arrêter à cette facilité. Il a donc choisi neuf contes qu’il a lié grâce à ses personnages. Les neuf contes racontés dans ce livre ne sont en fait qu’une seule histoire, celle d’un frère une sœur à la recherche de parents aimantspas de ceux qui leur coupent la tête pour sauver un certain Jean (peut-être fidèle, mais ce n’est vraiment pas une raison). Alors que les contes se lisent souvent de manière fractionnée (un conte par soir, pour faire durer le plaisir), celui-ci se lit d’une traite car à chaque fin, à chaque moment de répit, l’auteur nous annonce un fatidique et jouissif « Fin. Pas tout à fait… ». Et c’est super, parce qu’on en redemande toujours ! Enfin, super pour le lecteur, pas pour Hansel et Gretel. Parce que déjà dans le conte que tout le monde connaît ils s’en prennent plein la tête mais dans cette histoire ils la perdent, leur tête. Le doigt aussi d’ailleurs. Ils se perdent, se font tirer dessus, l’un va en Enfer, l’autre chez un meurtrier, ils combattent un terrible et féroce dragon… Et pire, ils doivent survivre à un face-à-face avec les parents qui leur ont coupé la tête ! Tout un programme donc ; on n’a pas le temps de s’ennuyer.

De plus, parce qu’ils évoluent à chaque nouvelle aventure, Hansel et Gretel deviennent bien plus attachants que les personnages « figés » des contes. Par exemple, ils avaient peur de la boulangère cannibale, mais après avoir survécu à un meurtrier et au Diable, ils se sentent les épaules pour vaincre un dragon. Et quand ils se retrouvent face à la lune pour la seconde fois, ils pensent à décamper direct (en même temps, je les comprends : une lune mangeuse d’enfants).

la-terrifiante-histoire-et-le-sanglant-destin-de-hansel-et-gretel-inside-2

Cela dit, ce que j’ai vraiment adoré, ce sont les remarques du narrateur conteur qui nous renvoient directement dans la tradition orale des contes, mais aussi à notre propre expérience de lecteur. Combien de fois n’avons-nous pas voulu secouer les personnages : « Mais on te dit que c’est dangereux : n’y va pas ! », « Tu n’as pas appris la leçon depuis la dernière fois ? », « Il est trop parfait pour être vrai, fuit, pauvre fille ! », etc. L’auteur s’amuse avec cela, donnant toute son originalité au livre. Je regrette cependant certains de ses apartés qui rompent le rythme du récit. Mais la plupart du temps, j’ai accueilli ses interruptions avec plaisir.

la-terrifiante-histoire-et-le-sanglant-destin-de-hansel-et-gretel-531616

Par contre, je suis déçue parce que, finalement, ces contes n’étaient pas si noirs que cela, pas si terrifiants. Je pense que connaître les histoires à l’avance m’a desservie : je n’ai pas trouvé ces « vrais » contes plus sanglants que ceux que les versions que j’avais pu lire. Je m’attendais, à cause de la couverture et du discours du narrateur, à quelque chose de beaucoup plus violent et sanglant, et sur ce point, je reste sur ma faim. Surtout que les illustrations sont un peu too much en horreur. Les pages dégoulinent de sang, les couleurs sont noir, rouge blanc. Bref, les illustrations crient « regardez, nous sommes terrifiantes », et comme le livre ne l’est pas tant finalement, cela agrandit le gouffre entre ce qui aurait pu être et ce qui est.

Enfin, j’ai quand même beaucoup apprécié cette lecture et j’encourage tous les amoureux des contes à lire ce livre : la parole du narrateur et le lien créé par les personnages de Hansel et Gretel valent vraiment le coup !


14/20

Un peu de violence dans ce monde de Bisounours, ça fait toujours plaisir, non ?

Publicités

2 réflexions sur “La Terrifiante Histoire et le Sanglant Destin de Hansel & Gretel [ou tout ce que vous ont toujours caché – ou pas – les frères Grimm]

  1. « J’ai un aveu à faire, j’aime les contes de fées. Voilà, c’est dit. »

    … moi aussi. C’est un truc inavouable ? :O Est-ce que cela veut dire que toutes ces années j’aurais dû avoir honte et je le savais pas ? Zut. Non plus sérieusement, les contes de fées sont adaptés et réadaptés pour une raison, et je pense que c’est parce qu’ils sont fascinants, et j’adore les voir retravaillés, que ce soit de « près » (je pense par exemple au nouveau film « La Belle et la Bête » qui sort) ou de « loin » (donc les histoires qui reprennent la structure un peu, donc par exemple the K2 en ce moment pour Blanche Neige). Du coup forcément ça m’a intéressé de lire ton article, d’autant que wow, les illustrations sont superbes ! A la limite tu n’avais besoin que de me montrer cela pour me convaincre, haha. Mais j’ai lu le texte aussi ^-^ Un peu déçue de seconde main que les contes ne soient pas plus cruels (je suis sadique avec toi, que veux-tu) mais c’est très encourageant comme avis ! Avec Noël qui approche, en plus, je me demande si ça ne ferait pas un bon cadeau….

    Merci pour l’article 🙂

    J'aime

    • Mais non, c’est tout à fait avouable. La tournure avait uniquement pour but d’ajouter un aspect dramatique à l’entrée en matière ^^. Les contes, c’est le bien. Et en effet, si les contes sont aussi souvent repris, il y a une raison ! L’universalité ou le ton à la fois magique et effrayant peut-être.
      Et oui, soyons sadiques ensemble ! Je pense que je m’attendais à plus, d’où cette petite réserve. Que les contes peuvent être cruels parfois…
      Et en effet, ça peut être un beau cadeau de Noël, quoique j’aie une petite préférence pour les Contes de Grimm de Philip Pullman illustré par Shawn Tan dans le genre cadeau de conte ^^

      Et de rien ! Je voulais partager cette bonne surprise, c’est chose faite avec toi 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s